Les amorçages en découpe




Le percage occasionne une évacuation de la matière tant qu'il n'a pas débouché, ce qui produit localement remontée de matière en forme de cratère. La longueur d'amorce doit tenir compte de cette détérioration locale avant d'accoster le contour. En découpe jet d'eau, cette distance doit savoir tenir compte d'un éclat en cas de découpe de verre, ou par un gonflement local des matériaux hydrophiles.

Il est à noter qu'en dehors du fraisage, Le choix d'un amorcage perpendiculaire doit toujours être préféré. En effet, à son point de retour la tête d'usinage se retrouve à cheval sur la pleine matière et le vide. Il en résulte une déflexion du faisceau provocant une altération du chant.



contact@devis2002.com - Mise à jour : 22 Août 2015